Galanyi
ACCUEIL  >  ACTUALITE  >  Enseignement supérieur : Qui du ministre Yéro Baldé ou des fondateurs des universités privées dit vrai sur le nombre d’étudiants à Conakry
Enseignement supérieur : Qui du ministre Yéro Baldé ou des fondateurs des universités privées dit vrai sur le nombre d’étudiants à Conakry

2017/3/4

  Le système éducatif guinéen risque une nouvelle grève après celle de l’enseignement pré universitaire, les fondateurs des universités privées menacent à leur tour d’arrêter les cours dans les jours à venir et cela est consécutif à la publication des résultats portant sur le nombre réel d’étudiants inscrits dans les universités de la capitale. C’est le résultat de la biométrie engagée par le ministre Yéro Baldé. Ainsi dans une déclaration, les fondateurs de ces universités privées contestent les chiffres avancés par leur ministre. A chacun son chiffre, on peut oser le dire. Voici la déclaration de la Chambre Représentative des Universités Privées (RESUP).

Déclaration

« Monsieur le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ( MESRS) a tenu une conférence de presse le 1er mars 2017 autour des résultats provisoires de l’opération de recensement biométrique dans les institutions d’enseignement supérieur publiques et privées.

D’après lui , il ressort que les étudiants des universités privées sont au nombre de 52.051 dont 32.976 seraient des fictifs.

Réunie ce jour en session extraordinaire, la Chambre Représentative des Universités Privées ( CRESUP) rejette ces chiffres et informe l’opinion nationale et internationale que l’effectif réel de l’ensemble des universités privées dans les contrats officiels est de 25 711 étudiants. Nous rappelons que ces derniers chiffres sont les chiffres officiels du ministère lui-même et constituent la base de paiement des boursiers de l’État reçus dans les universités privées.

Comment donc le nombre de fictif peut-il être supérieur à l’effectif officiellement inscrit dans nos universités ?

En outre les deux plus grandes universités qu’il a incriminées pour avoir 5 000 fictifs chacune à savoir l’Université de Nongo Conakry ( UNC) et l’Université de Kofi Annan de Guinée (UKAG) ont des effectifs contractuels respectivement de seulement 3 465 et de 3 860 étudiants. Encore une fois il est incohérent d’annoncer un nombre plus élevé que le nombre d’étudiants.

La CRESUP souhaite que la différence entre l’effectif total annoncé et l’effectif contractuel soit 26 340 étudiants soit justifié par Monsieur le Ministre.

La CRESUP se réserve le droit, après concertation et analyse des implications de cette campagne médiatique de diffamation qui porte gravement atteinte à l’honneur et à la dignité des universités privées, de prendre dans les jours à venir toutes les dispositions qui s’imposent y compris l’arrêt éventuel des cours jusqu’à la clarification effective. »

 
 



Articles les plus lus

FAUSSE VIRGINITÉ: DES SÉNÉGALAISES USENT DES PRODUITS POUR RÉTRÉCIR LE VAGIN

Ramadan:6 conseils pour jeûner sans danger pour la santé

Résultat des enseignants à la Fonction publique : les revendications continuent

Sport Football: Ibrahima Traoré élu meilleur joueur de Stuttgart, en Allemagne

ELHADJ MAMADOU SALIOU CAMARA : Quand la rétractation devient plus haïssable que la dénonciation

PARTENAIRES
Espace FM Guinee

kibarounews.com

Le Guepard

Poptrafic.com

rosaweb.com

NOUS CONTACTER
ACTUALITE
SPORT / CULTURE
OPINIONS
INTERNATIONAL
PHOTOS
PARTENAIRES
NOUS CONTACTER

Le site Galanyi.com est édité par Yamoussa Sidibe - Conakry, Guinée. Nous vous souhaitons une agréable visite sur son site!



Privé - Espace Clients  Ajouter un article Actualités  Ajouter une dépêche  Ajouter une Palabre  Hotline Rosaweb