Galanyi
ACCUEIL  >  ACTUALITE  >  Liberté de la presse 2017 : 827 journalistes et travailleurs des médias ont été tués durant la dernière décennie
Liberté de la presse 2017 : 827 journalistes et travailleurs des médias ont été tués durant la dernière décennie

2017/5/2

  « Des esprits critiques pour des temps critiques : Le rôle des médias dans la promotion de sociétés pacifiques, justes et inclusives » tel est le thème de cette journée 2017.

Le 3 mai a été proclamé Journée mondiale de la liberté de la presse par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1993, suivant la recommandation adoptée lors de la vingt-sixième session de la Conférence générale de l’UNESCO en 1991. Ce fut également une réponse à l’appel de journalistes africains qui, en 1991, ont proclamé la Déclaration de Windhoek sur le pluralisme et l’indépendance des médias.

En Guinée, le milieu de la presse est encore au stade atypique à en croire certains faits. La presse privée qui se cherche depuis belle lurette ne parvient toujours pas à se démarquer de certaine pratique d’un autre âge. Parmi les maux qui assaillent ladite presse, il y a en bonne place le ‘’stage’’ à vie dans beaucoup de médias. Dans une enquête récente, le nouveau syndicat de la presse privée a décelé que dans la trentaine de radios privées, trois seulement ont des contrats signés.

Dans la presse écrite, aucun contrat de travail avec les employés, pire cette presse est appelée à disparaitre du fait du développement de la presse en ligne et des radios privées. La publicité qui semble être la principale source financière de cette presse écrite est aussi orientée vers la presse audio-visuel. L’un des combats du syndicat naissant est l’imposition aux patrons de presse la convention collective qui, il faut le rappeler protège les travailleurs des médias d’une certaine exploitation.

La justice pour tous comme condition préalable à la liberté d'expression et au développement durable

L'État de droit fait partie intégrante de toute société démocratique et inclusive. Il protège les libertés fondamentales et s'applique universellement à chaque individu et entité. La faiblesse des institutions, la fragilité du système judiciaire et le manque d'accès à la justice entravent grandement le développement durable. Sans un environnement juridique et réglementaire efficace, le public perd confiance dans le processus démocratique et n'investit plus dans son avenir durable.

Les médias ne peuvent assurer l’application et le respect total de l'État de droit que lorsqu’ils sont libres, indépendants et pluralistes. Cependant, seul un cadre légal garantissant la liberté d'expression et la liberté d'information permet à un tel type de médias d’émerger.

L'état actuel de la sécurité des journalistes dans le monde est décourageant: au cours de la dernière décennie, 827 journalistes et travailleurs des médias ont été tués. Ce qui est encore plus alarmant, c’est de constater que les auteurs ont été arrêtés dans moins d’un cas sur dix.

La rédaction de galanyi.com souhaite une bonne fête aux Hommes de média.

Aly Badara Condé





 
 



Articles les plus lus

FAUSSE VIRGINITÉ: DES SÉNÉGALAISES USENT DES PRODUITS POUR RÉTRÉCIR LE VAGIN

Résultat des enseignants à la Fonction publique : les revendications continuent

Ramadan:6 conseils pour jeûner sans danger pour la santé

Sport Football: Ibrahima Traoré élu meilleur joueur de Stuttgart, en Allemagne

ELHADJ MAMADOU SALIOU CAMARA : Quand la rétractation devient plus haïssable que la dénonciation

PARTENAIRES
Espace FM Guinee

kibarounews.com

Le Guepard

Poptrafic.com

rosaweb.com

NOUS CONTACTER
ACTUALITE
SPORT / CULTURE
OPINIONS
INTERNATIONAL
PHOTOS
PARTENAIRES
NOUS CONTACTER

Le site Galanyi.com est édité par Yamoussa Sidibe - Conakry, Guinée. Nous vous souhaitons une agréable visite sur son site!



Privé - Espace Clients  Ajouter un article Actualités  Ajouter une dépêche  Ajouter une Palabre  Hotline Rosaweb