Galanyi
ACCUEIL  >  ACTUALITE  >  Dure traversée du désert pour les Retraités civils et paramilitaires
Dure traversée du désert pour les Retraités civils et paramilitaires

2017/11/23

 



La Fédération Syndicale Nationale Autonome des Retraités Civils et Paramilitaires de Guinée (FESAREG), affiliée à la Confédération Syndicale Autonome des Travailleurs et Retraités de Guinée (COSATREG), a fait une déclaration, mardi, 21 novembre 2017, à Conakry, pour dénoncer les conditions difficiles que connaissent les retraités civils et paramilitaires du pays.

Dans sa déclaration, le secrétaire général de la FESAREG, El hadj Mamady Camara a rappelé, que par la lettre de la FESAREG N°019/BE/FESAREG/2017, du 05 juillet 2017, ils ont certifié au ministre de la Fonction publique, avec des preuves, que le décret D/2017/042/PRG/SGG du 17 février 2017 qui, à leurs avis concernent toutes les faibles pensions, n’est appliqué qu’aux bénéficiaires du minium vital.

«Ce Décret, titré ainsi qu’il suit : «Décret D/2017/042/PRG/SGG portant Révision du taux du minimum vital en faveur des faibles pensions», dans son application ne relève que le bénéficiaire du minimum vital de 22.666,66 GNF par mois, soit 130.000GNF par semestre à 440.000 GNF par mois», a-t-il ajouté.

Le secrétaire général de la FESAREG, El hadj Mamady Camara s’est interrogé : «Comment peut-on comprendre, que les autres faibles pensions mensuelles de 45.000, 75.000, 150.000, 250.000, 350.000 et même 435.000 GNF au dessous du SMIG (440.000GNF) ne soient pas relevées».



Le secrétaire général de la FESAREG a, en outre, énuméré des exigences sociales «volontairement négligées par le gouvernement, pour entretenir dans le pays l’injustice, la corruption, le régionalisme et l’impunité, entre autres, le tout dans la mal gouvernance».

Il a indiqué, que le ministre de l’Emploi et celui de la Fonction publique, qui gèrent les retraités, préfèrent garder à dessein le mutisme et essayent d’étrangler les retraités sur le problème de recensement. «Comme pour dire qu’ils ne seront jamais retraités et qu’ils resteront ministres pour le reste de leur vie», s’est-il indigné.

A ce sujet, la FESAREG sollicite, cette fois-ci, l’intervention du chef de l’Etat pour ce qui suit : «le relèvement effectif de toutes les faibles pensions à hauteur du SMIG (440.000GNF), l’augmentation de 30% de toutes les pensions sans exclusive au-dessus du SMIG, l’accompagnement des partants à la retraite de six (06) mois de salaire».

Le secrétaire général de la FESAREG, El hadj Mamady Camara a ainsi lancé un appel : «J’invite les camarades retraités civils et paramilitaires de Guinée et sympathisants, en attendant la réponse à ces revendications, tenez-vous prêt pour une possible mobilisation générale que nous vous demanderons très prochainement dans tous le pays».

 
 



Articles les plus lus

FAUSSE VIRGINITÉ: DES SÉNÉGALAISES USENT DES PRODUITS POUR RÉTRÉCIR LE VAGIN

Résultat des enseignants à la Fonction publique : les revendications continuent

Ramadan:6 conseils pour jeûner sans danger pour la santé

Sport Football: Ibrahima Traoré élu meilleur joueur de Stuttgart, en Allemagne

ELHADJ MAMADOU SALIOU CAMARA : Quand la rétractation devient plus haïssable que la dénonciation

PARTENAIRES
Espace FM Guinee

kibarounews.com

Le Guepard

Poptrafic.com

rosaweb.com

NOUS CONTACTER
ACTUALITE
SPORT / CULTURE
OPINIONS
INTERNATIONAL
PHOTOS
PARTENAIRES
NOUS CONTACTER

Le site Galanyi.com est édité par Yamoussa Sidibe - Conakry, Guinée. Nous vous souhaitons une agréable visite sur son site!



Privé - Espace Clients  Ajouter un article Actualités  Ajouter une dépêche  Ajouter une Palabre  Hotline Rosaweb